Statut Societe

Comment choisir le bon statut d’une société ?

L’une des étapes cruciales dans le processus de création d’une société est le choix de son statut juridique. Il en existe plusieurs types avec des conséquences sociales, fiscales et juridiques différentes. Quels sont donc les principaux statuts juridiques existants ainsi que leurs avantages et leurs inconvénients ?

Statuts juridiques dans le cadre d’une entreprise individuelle

Le choix du statut d’une société dépend avant tout de sa nature individuelle ou collective. Autrement dit, il existe différents types de statuts selon qu’il s’agit d’une entreprise individuelle ou collective.

Ainsi, avant de songer au choix du statut, il faut d’abord décider de quel type d’entreprise vous voulez créer. Les entreprises individuelles sont recommandées aux promoteurs qui aimeraient décider seuls des directives de leurs entreprises. Ces derniers n’ont donc de compte à rendre à personne et jouissent de la majeure partie des bénéfices. Elles présentent néanmoins comme inconvénients de revenir à la charge du seul entrepreneur.

En ce qui concerne le choix des statuts d’une société individuelle, il en existe au moins trois, chacun présentant des avantages et des inconvénients.

A savoir : il est possible de télécharger les statuts d’une société en ligne. Gardez à l’esprit que tout le monde peut donc accéder à votre futur statut c’est pourquoi il est important de bien le choisir.

Le statut de l’entreprise individuelle

Le principal avantage de ce statut concerne la facilité de création de la société en matière de constitution de dossiers. Son principal inconvénient est relatif à la confusion entre les biens de l’entreprise et ceux de son promoteur. En cas de problèmes financiers, ce dernier risque donc de voir saisir ses biens personnels.

Le statut de micro-entreprise

Il présente aussi comme avantage de créer une société sans grand capital et dispense le promoteur d’une tenue stricte de comptabilité. Son principal inconvénient réside dans la limitation du chiffre d’affaires à réaliser annuellement. Autrement, le promoteur devra opter pour un autre statut.

L’EIRL

Il offre comme avantage une limitation de la responsabilité du promoteur par rapport à la somme des biens affectés à la société. Le promoteur a ensuite la possibilité de choisir son régime fiscal, mais devra ouvrir un compte bancaire professionnel et y déposer tous ses comptes.

Statuts juridiques dans le cadre d’une entreprise ou société collective

La création d’une entreprise ou société collective présente des avantages, mais aussi quelques inconvénients. Ils concernent principalement une réduction des apports financiers pour chaque associé (avantage) et une procédure de création un peu plus compliquée (inconvénient).

Plusieurs types de statuts existent également dans ce contexte et présentent aussi bien des avantages que des limites.

Le SAS

Il offre comme avantage la protection du patrimoine des différents promoteurs qui sont responsables des dettes en fonction de leurs apports respectifs. Les règles régissant les SAS sont ensuite très souples et permettent de nombreux ajustements. Le principal inconvénient concerne l’importance des charges sociales.

Le SARL

Ce statut offre aussi comme principal avantage la protection du patrimoine des promoteurs et est adapté aux membres d’une même famille. Ses inconvénients concernent le respect strict des normes en la matière et une faible protection sociale pour le principal associé.

En somme, le choix d’un bon statut pour une société dépend de plusieurs critères. D’abord de la nature de l’entreprise (individuelle ou collective) puis des envies, des ressources surtout financières et des contraintes du ou des promoteurs. Recourir aux conseils de personnes avisées ou de cabinets spécialisés apparaît comme l’une des meilleures solutions.

Articlе Spоnsоrisé
quis odio Curabitur dolor dapibus sem, libero.